Zones à circulation restreinte (ZCR), questions / réponses

Pour tout comprendre sur les zones à circulation restreinte, lisez notre Foire aux questions !

Accueil > Actualités > L’actualité nationale > La Commission Européenne remet les feux de jour sur le tapis

La Commission Européenne remet les feux de jour sur le tapis

vendredi 20 octobre 2006

"Sauver des vies grâce aux feux de jour" : sous ce titre, oh combien provocateur pour les motards français, la Commission entend mener une Consultation publique sur l’allumage des feux de jours.

Mais loin de réellement rechercher des avis sur la question ‘faut-il recommander l’allumage des feux ?’, la démarche de la Commission Européenne consiste en quelque sorte à nous laisser le choix... de leur couleur.

En effet dès la première page, elle annonce un potentiel de 1200 à 2000 vies sauvées par cette mesure, affirme que les usagers vulnérables ne sont pas mis en danger par l’allumage des feux de jours, et que les feux de croisement ne causent pas d’éblouissement.

Par ailleurs, elle minimise la hausse de la consommation d’essence liée à cette mesure et affirme l’effet positif des feux de jour.

Arrivé à la fin de la première page, on se demande donc s’il est bien nécessaire de continuer...

La consultation porte en réalité sur 5 options :

- utiliser les feux de croisement,
- utiliser des feux dédiés de faible consommation

et un panachage de ces deux types de mesures, s’allumant automatiquement ou non au moment de la mise de contact du véhicule.

Pour la FFMC, tout cela revient au même.

En effet, c’est le principe de précaution du fort vis à vis du faible qui serait remis en question par de telles mesures.

Il est indéniable que les voitures seront mieux vues avec les feux allumés, notamment dans des conditions de visibilité insuffisantres. Mais un conducteur voyant venir face à lui un véhicule aux lumières allumées aura son attention attirée par ce dernier, au détriment des autres usagers sans lumière comme les cyclistes et les piétons, qui sont justement les plus vulnérables.

Affirmer que ces usagers vulnérables (piétons, cyclistes) verront mieux les voitures et pourront se pousser à temps, c’est inverser le principe de précaution du fort vis à vis du faible , comme l’a martelé la FFMC au cours de la campagne menée en France en 2004-2005. C’est aussi protéger encore un peu plus les occupants des automobiles, pourtant déjà nettement mieux lotis de ce point de vue que les usagers vulnérables.

Il est ainsi regrettable de constater que la Commission Européenne passe totalement sous silence le fait que depuis l’introduction des ‘feux de jour’en France, le nombre de tués en voiture a certes baissé mais le nombre de morts dans les catégories piétons, vélos et cyclomotoristes a cru de +8% , +0.6% et +3.8% respectivement !

Il semblerait d’ailleurs que la Commission écarte soigneusement les études qui remettraient en cause les dangers que font peser sur les usagers vulnérables, l’utilisation des feux de jour.

Sans être dupe de cette pseudo concertation dont les conclusions semblent écrites d’avance, la FFMC ne va pas se priver de réagir à cette enquête publique, de dénoncer le dictat d’une mesure dangereuse pour les usagers vulnérables, nocive pour l’environnement, couteuse pour l’usager, et qui n’a en réalité que pour but de satisfaire le lobby des fabricants d’ampoules, et de tous ceux qui veulent pouvoir prétendre ‘faire quelque chose’ pour la sécurité routière en servant avant tout leurs intérêts particuliers.

En France, rappelons que les feux dédiés de jour ont déjà été discrétement officialisé par décret début mai de cette année. [1]

La FFMC mettra aussi en avant les propositions qu’elle a formulé

- Améliorer la vue de tous les usagers par des contrôles réguliers de la vision,
- Améliorer la sensibilisation des conducteurs et la formation,
- Généraliser la technologie d’allumage automatique des feux en fonction des conditions de visibilité,
- Améliorer la visibilité des véhicules de gabarit réduit.

Elle rappelle également que le code de la route stipule déjà dans l’article 461-4 que l’allumage des feux est obligatoire quand les conditions de visibilité sont mauvaises.

La date limite de l’enquête publique est fixée au 17 novembre.
L’avis d’enquête publique (‘consultation paper’) est disponible en anglais sur le site de la Commission Européenne : Saving lives with daytime running lights

Réponse de la FFMC à la consultation
Contribution de le FFMC à la consultation de la Commission Européenne sur l’allumage des ’feux de jour’ par tous les véhicules

Notes

[1Article R313-4-1

(inséré par Décret nº 2006-499 du 3 mai 2006 art. 2 Journal Officiel du 4 mai 2006)

Feux de circulation diurne.
Tout véhicule à moteur, à l’exception des cyclomoteurs, motocyclettes, quadricycles, tricycles et véhicules et matériels agricoles ou forestiers, peut être muni à l’avant de deux feux de circulation diurne émettant vers l’avant une lumière blanche permettant de rendre le véhicule plus visible de jour.

Comment aider ? Nos actions sont destinées à tous les motards. Pour contribuer à les faire vivre ponctuellement, faites un don.

FFMC Editions de la FFMC Assurance Mutuelle des Motards Association pour la formation des motards FFMC Loisirs Commission Stop Vol Commission Juridique Commission ERJ2RM - Education Routière Jeunesse Fédération Européenne des Associations Motocyclistes