Zones à circulation restreinte (ZCR), questions / réponses

Pour tout comprendre sur les zones à circulation restreinte, lisez notre Foire aux questions !

Accueil > Actualités > Actualités des antennes départementales > Sarthe > [72] Le Mans n’écoute aucune propositon sur les infrastructures

[72] Le Mans n’écoute aucune propositon sur les infrastructures

mardi 11 avril 2006

Depuis 18 mois, la F.F.M.C. 72 tente d’alerter les élus de la ville de Coulaines de la dangerosité des infrastructures implantées Boulevard St Michel.

Une rencontre a eu lieu avec les élus le Samedi 8 avril 2006. Nous en attendions beaucoup. Peine perdue !

Bilan de la rencontre :
Pas d’écoute, pas de décisions, pas d’orientations ni d’engagement.

Nous n’avons même pas pu leur montré les solutions innovantes développées par des entreprises françaises et qui répondent à l’attente de tous. Nous sommes particulièrement déçus de l’attitude de nos interlocuteurs. Ils avaient sûrement dans l’idée de nous recevoir pour calmer nos demandes !!

Aussi, las d’être pris pour des idiots, nous profiterons probablement d’une

manifestation locale

et nous rendre Boulevard ST Michel.

Bref rappel de notre mobilisation :
Le 9 avril 2005, nous mobilisons un millier de motards Sarthois boulevard St Michel. A l’appel de notre mouvement, ces motards sont venus en centre ville de Coulaines manifester contre les aménagements urbains dangereux.
Quelques semaines plus tard, nous rencontrions Mr. PICAULT, en charge de l’urbanisme de Le Mans Métropole. Ce monsieur semble prendre conscience de la réelle dangerosité de ces infrastructures et nous assure de son grand intérêt pour notre revendication.

Pas de nouvelles pendant près d’un an ! Intérêt mesuré donc !

Un courrier a été adressé à la mairie de Coulaines pour obtenir un entretien.
Pas de réponse, pas même un simple accusé de réception ...
Il aura fallu, sans doute, l’intervention des pouvoirs publics sarthois pour que soudainement, la mémoire revienne à nos interlocuteurs et qu’ils acceptent quasi miraculeusement de nous recevoir.

Rencontre du 8 avril 2006 :

Etaient présents : le bureau de la FFMC 72 - M. ROUILLON (maire de Coulaines) assisté de son adjoint en charge de la voirie - M. PICAULT (urbanisme Le Mans Métropole) - M. CLEMENT (M. MOTO 72 - DDE).

Bien que nous étions venus parler des infrastructures dangereuses (ailerons de requins, passage piétons bariolés, état de la chaussée) et présenter des solutions d’aménagements, nous avons eu la désagréable sensation de ne pas être écoutés.

Nous passerons sur l’attitude de M. ROUILLON qui semblait avoir un rendez-vous bien plus intéressant et urgent que le nôtre, et masquait difficilement son ennui en jouant avec le seul objet disponible sur la table.
Au contraire, nous ne passerons pas sur l’attitude de Mr. PICAULT qui a volontairement pourri le débat en le recentrant systématiquement sur celui de la vitesse, ne négligeant ni poncif, ni a priori, pour arriver à ses fins. Non content de ne pas être capable d’avancer un seul argument qui ne soit le reflet de ses opinions personnelles, M. PICAULT s’est entêté à défendre « Le Mans métropole » pour des sujets qui n’étaient pas à l’ordre du jour.

Un exemple : le tramway du Mans. Nous avons signaler notre inquiétude quant à certains aménagements prévus et non réalisés qui seront source de danger pour les motards. Mr. PICAULT nous a avoué qu’aucune concertation avec les motards n’avaient été faite et qu’il y aurait sûrement des bêtises mais que les budgets et travaux étant votés, il faudra faire avec ! Belle utilisation des fonds publics, cela coûtera certainement plus cher à défaire que de bien faire dès le début !!!! En ces périodes difficiles, les motards seront bien content d’apprendre ce que l’on fait de leurs impôts !

Nous tenons cependant à remercier M. CLEMENT pour sa présence et son dialogue constructif. Nous regrettons qu’il ne puisse disposer d’un budget temps et argent significatif pour satisfaire à plein son rôle de Mr.MOTO 72. « Pas facile de faire évoluer les choses quand sa fonction n’en a que le nom !! ».

Le bureau de la FFMC 72

P.S. :
Depuis 18 mois , nous montrons notre volonté de participer à des actions de préventions et de sensibilisation auprès des motards , nous avons toujours opter pour le dialogue et la communication au risque parfois de nous opposer aux avis des nôtres nous accusant de faire le jeu des pouvoirs publics.
Mr. PICAULT nous demande de balayer devant notre porte ! La FFMC 72 est une jeune antenne qui se démène tant bien que mal pour agir en faveur des motards mais également les sensibiliser à certaines dérivent. Rappelons que nous ne sommes qu’une petite poignée de bénévoles dont le temps et l’argent sont comptés. Ce n’est pas en nous traitant par le mépris que les comportement évolueront, pire, ils se radicaliseront. Alors, Mr. PICAULT, retroussez vous les manches, sortez votre balais, le pas de votre porte est bien plus chargé que le nôtre.
C’est franchement dommage qu’il faille détruire du mobilier public, incendier des voitures et détruire des devantures de magasins ou encore se battre avec des CRS pour avoir un tant soi peu d’attention.

Comment aider ? Nos actions sont destinées à tous les motards. Pour contribuer à les faire vivre ponctuellement, faites un don.

FFMC Editions de la FFMC Assurance Mutuelle des Motards Association pour la formation des motards FFMC Loisirs Commission Stop Vol Commission Juridique Commission ERJ2RM - Education Routière Jeunesse Fédération Européenne des Associations Motocyclistes