Zones à circulation restreinte (ZCR), questions / réponses

Pour tout comprendre sur les zones à circulation restreinte, lisez notre Foire aux questions !

Accueil > Actualités > Les infos de l’association > 2012 : la FFMC décroche le quadruple A

2012 : la FFMC décroche le quadruple A

Ca n’a pas été l’année de la loose pour la FFMC

vendredi 21 décembre 2012

La FFMC a frôlé la surchauffe moteur en 2012 mais à l’arrivée les résultats vont au-delà de ses espérances.

Année électorale, 2012 a cristallisé les nouveaux efforts des motards en colère pour décliner ses revendications de façon convaincante et constructive. Le C de la Colère s’est vu renforcé par le C de Citoyen.

Cela a commencé avec la publication du « Manifeste pour une meilleure sécurité routière des deux-roues motorisés ». Destiné aux élus et responsables de sécurité routière, il contient la quintessence de 30 ans de propositions de la FFMC pour le développement de la pratique de la moto en toute sécurité.

Il a été utilisé intensivement par les antennes départementales de la FFMC pour soutenir nos positions auprès des candidats aux élections présidentielles et législatives, et plus généralement auprès de l’ensemble des acteurs de la sécurité routière.

Au mois de mars, lorsque la FFMC appelle à manifester pour une autre politique de sécurité routière elle mobilise plus de 90 000 motards dans toute la France. Elle espère que l’alternance politique permettra à certains dossiers d’avancer et dès la formation du gouvernement, elle prend contact avec les principaux ministères pour porter ses arguments au cœur des centres de décision.

Les Zapa, mesures discriminatoires et antisociales d’interdiction des véhicules anciens sont ainsi rapidement zappées par la ministre Delphine Batho.

Au mois de juillet la Commission Européenne publie un projet de règlement européen pour imposer un contrôle technique annuel à tous les véhicules de 6 ans ou plus et qui s’appliquera aux motos. Alertée par la FEMA, la FFMCaffine ses argumentaires, en rassemblant les études démontrant l’inutilité de cette mesure dictée parle lobby des contrôleurs techniques. Ses militants rencontrent des eurodéputés et elle mobilise à nouveau des dizaines de milliers de motards le 22 septembre pour alerter les députés européens.

Le résultat arrive là ou on ne l’attend pas, et le début octobre c’est la Commission des Affaires Européennes du Sénat qui décerne un carton jaune à l’Europe sur le dossier du Contrôle technique car contraire au principe de subsidiarité, bientôt imitée par l’Assemblée Nationale.

Entre-temps le Parlement européen met un point final à un dossier vieux de plus de 3 ans en bouclant le règlement européen sur l’homologation des motos. A l’arrivée : des motos plus propres, plus sûres, mais surtout pour les français, ladisparition annoncée (en 2016) de la très discriminatoire limitation de puissance des motos. Les motards échapperont aussi grâce au lobbying de la FEMA à des mesures anti-modification très contraignantes et inutiles.

Les 16 et 17 novembre, les antennes départementales organisent partout en France une campagne pour dénoncer une mesure symbolique mais hautement stigmatisante pour les motards : le port obligatoire en toutes circonstances d’un dispositif « rétroréfléchissant » pour tous les conducteurs de deux-roues motorisés de plus de 125 cm3. Les monuments seront « fluorisés » et accompagnés d’affiches dénonçant la mesure.
Dix jours plus tard, à l’occasion de la réactivation du Conseil National de la Sécurité Routière où la FFMC a été invitée à siéger en tant que membre permanent, et dont le PDG de la Mutuelle des Motards présidera le groupe deux-roues, la suspension de cette mesure est annoncée par Manuel Valls.

Dans la foulée, le cabinet du ministre de l’intérieur recevait des mains du préfet Régis Guyot un rapport sur les possibilités de légaliser la circulation en interfiles des deux-roues dans les embouteillages. Demandé depuis 15 ans par la FFMC, cette mesure pourrait permettre de l’enseigner dans les formations à la conduite et de limiter les comportements à risque.

Mais à l’approche de la fin de l’année, il semble qu’il reste de la place dans la hotte du père noël : Alors que les statistiques de la sécurité routière annoncent une baisse historique du nombre de tués à moto, le nombre d’adhérent à la FFMC dépasse lui pour la première fois le cap des 10 000 adhérents. Et la nouvelle tombe dans une FFMC déjà euphorique : le Conseil des ministres de l’Union Européenne accepte deretirer intégralement le chapitre « Deux-roues motorisés » du projet de directive européenne sur le contrôle technique moto et de rester à une fréquence biennale (et non annuelle comme c’était souhaité par la Commission Européenne) du contrôle technique pour les autres véhicules. Reste maintenant à convaincre les députés du Parlement Européen ...

Enfin, annoncée pour janvier prochain, mais en préparation depuis des années, le nouveau permis de conduire moto européen s’inscrit dans une évolution positive, vers plus de réalisme et une progressivité mieux pensée, portant lui aussi la marque des efforts de tout le Mouvement FFMC et de ses partenaires européens.

En effet, pour la FFMC, ces victoires ne sont pas le fruit du hasard, mais le résultat d’un travail acharné de tous les militants, salariés, responsables nationaux et départementaux de la Fédération. A l’occasion de cette fin d’année La FFMC tient à rendre aussi hommage à tous ceux qui chacun à leur niveau ont permis ces succès, à commencer par ses adhérents qui lui donnent les moyens de les défendre et tous ceux qui la soutiennent.

Loin de s’endormir sur ces fragiles lauriers, elle veut maintenant transformer l’essai et faire qu’en 2013, les succès d’hier annoncent les victoires de demain, grâce à sa présence active au sein d’instances comme le Conseil National de la Sécurité Routière ou le Conseil Supérieur de l’Éducation Routière et à enterrer pour de bon le projet de contrôle technique obligatoire.

En partenariat avec tous les acteurs de la filière « deux-roues motorisés » (constructeurs, réparateurs, revendeurs, assureurs et associations partenaires), le Mouvement FFMC entend continuer à promouvoir la pratique de la moto et défendre tous les usagers du deux-roues motorisé. Et au-delà, désormais ancrée dans les plus hautes instances liées à la Sécurité Routière, reconnue en tant qu’experte, acteur citoyen veillant à ses droits comme à ses devoirs, la FFMC en 2012 a été lanceur d’alerte et compte bien le demeurer en 2013 !

Tous nos vœux militants à toutes et tous.

carte-membre2012

Pour réagir, rendez vous sur le blog de la FFMC

Comment aider ? Nos actions sont destinées à tous les motards. Pour contribuer à les faire vivre ponctuellement, faites un don.

FFMCEditions de la FFMCAssurance Mutuelle des MotardsAssociation pour la formation des MotardsFFMC LoisirsCommission Stop VolCommission juridiqueCommission ERJ2RMFédération Européenne des Associations MotocyclistesHTML Map