Accueil > Actualités > L’actualité nationale > Bientôt un éthylotest obligatoire à bord ?

Bientôt un éthylotest obligatoire à bord ?

Le grand n’importe-quoi continue à la Sécurité Routière

lundi 5 mars 2012

C’était dans l’air depuis quelques mois, un décret paru le 1 er mars 2012 vient de le confirmer : à partir du 1er juillet prochain, tout conducteur de véhicule, excepté ceux des cyclomoteurs, devra avoir à bord un éthylotest... Le motif ? Lutter contre l’alcoolémie sur la route, cause majeure d’accidents mortels.
A première vue, ça semble plutôt pas con… sauf que quand y réfléchit un minimum, c’est complètement stupide. Le Code de la route fixe déjà les limites à ne pas dépasser en consommation d’alcool : pas plus de 0,5 g/litre de sang, soit deux verres… et deux verres, tout le monde sait ce que c’est. Plus c’est pas bon, et en dessous de deux verres, ça peut passer en cas de contrôle. Sauf que maintenant, il est imposé au conducteur qui aurait des doutes (j’ai bu ou je n’ai pas bu ?) de s’autocontrôler avant de conduire… ce qui nécessite un peu de discernement et de responsabilité, deux caractéristiques échappant généralement à celui qui a déjà du vent dans les voiles. Avant, c’était aux gendarmes ou aux policiers de s’occuper de ce genre de contrôle, maintenant, c’est au conducteur de s’autocontrôler, charge étant laissée aux forces de l’ordre de s’assurer que le suspect soit réglementairement dépositaire de ses propres moyens obligatoires de contrôle facultatif.

Et l’éthylotest que j’ai à bord, il est fiable ou pas ? Et si je viens de m’en servir pour m’assurer que je ne suis pas bourré, je ne vais plus être en règle en cas de contrôle puisque le dispositif ne sera plus en état de fonctionner… Et si je suis à moto (rouler bourré à moto, c’est pas facile), je le mets où le machin ? Dans la boîte à gants ? Coincé dans la trousse à outils ? Dans ma poche ? Sur l’oreille ? Ah bin non, j’peux pas, à cause du casque.
Sur le fond, l’essentiel pour le gouvernement, c’est de faire, pour la forme, un nouvel effet d’annonce sur la sécurité routière… histoire de dire qu’on s’en occupe et qu’il y a un pilote au volant du ministère des Transports, heu… non, de l’Intérieur. Car en terme de communication, c’est plus facile de traiter le conducteur comme un infractionniste potentiel et permanent que de faire descendre le compteur des tués à 3000 morts par an comme l’avait promis le Président. Déjà que pour passer sous la barre symbolique des 4000 tués, il a fallu cesser de compter les morts en Outre-Mer [1], si en plus faut s’occuper des conducteurs ayant de réels problèmes avec l’alcool, il risque de ne pas y arriver dans les deux mois qu’il lui reste, notre président.

Quant à nous, les motards, c’est bientôt un sac à dos qu’il va nous falloir pour trimballer les gadgets de sécurité routière obligatoires… un sac à dos fluo estampillé M.E.R.D.I.C, initiales de Ministère Englobant les Routes qui se Dégradent, l’Intérieur et la Communication.

NB : Les propositions de la FFMC pour la sécurité routière sont consultables surhttp://manifeste.ffmc.fr

Notes

[1en 2010, 4172 tués sur la route sur l’ensemble du territoire national (départements d’Outre-mer inclus), 3992 en France métropolitaine.

Comment aider ? Nos actions sont destinées à tous les motards. Pour contribuer à les faire vivre ponctuellement, faites un don.


Pour porter nos valeurs et contribuer au développement de la Fédération, rejoignez-nous ! Adhérez pour nous aider à vous protéger et pour participer à notre Mouvement !
Vous pouvez également contribuer ponctuellement en faisant un don !


Restez informés en vous abonnant à la newsletter mensuelle. Inscrivez-vous ICI !


Abonnez-vous au flux RSS de notre site internet.

FFMCEditions de la FFMCAssurance Mutuelle des MotardsAssociation pour la formation des MotardsFFMC LoisirsCommission Stop VolCommission juridiqueCommission ERJ2RMFédération Européenne des Associations MotocyclistesHTML Map