Zones à circulation restreinte (ZCR), questions / réponses

Pour tout comprendre sur les zones à circulation restreinte, lisez notre Foire aux questions !

Accueil > Nous connaître > Les commissions permanentes de la FFMC > Commission Juridique > Infractions au code de la route > Stage de récupération de points : mode d’emploi

Stage de récupération de points : mode d’emploi

mardi 7 avril 2009

Le code de la route prévoit une reconstitution automatique de vos points tous les trois ans, sous réserve, bien sûr, que vous n’ayez commis aucune infraction entrainant un retrait de points pendant ce délai.
Mais trois ans, c’est long, surtout quand on est cerné par les radars.

Aussi, s’il vous reste moins de huit points sur votre permis, c’est le moment de penser au stage de récupération de points.
En quoi consiste ce stage ? combien ca coûte ? combien de points récupère-t-on ?
Mode d’emploi de cet outil précieux qui peut vous sauver le permis…

Le stage de sensibilisation à la sécurité routière, destiné à « éviter la réitération des comportements dangereux », dure 16 heures, réparties sur deux jours consécutifs, et doit obligatoirement être dispensé par une personne agréée par la préfecture, le plus souvent une école de conduite.
Au programme de ces deux jours de formation, un cours sur les facteurs de l’insécurité routière et un enseignement spécial sur la vitesse, l’alcool ou la conduite de poids lourds. Cette « sensibilisation » vous coutera en moyenne 250€ et vous permettra de récupérer 4 points.

C’est l’auto école qui attestera de votre présence auprès de la préfecture dans les quinze jours qui suivront le stage, alors que la reconstitution de votre capital point interviendra, quant à elle, dès le lendemain de la dernière journée de stage. C’est également à partir de cette date que commencera à courir un délai de deux ans pendant lequel vous n’aurez plus la possibilité de faire de stage. Car la récupération de points n’est possible que tous les deux ans. Dès lors, plus vite vous ferez un stage, plus vite vous pourrez en refaire un.
Mais attention à ne pas trop anticiper. Si vous avez 12 points et que vous êtes verbalisé pour un franchissement de ligne blanche, le retrait des 4 points n’interviendra que plusieurs mois après le paiement de l’amende. Attendez donc que le retrait soit effectif avant de faire un stage, car votre capital points ne peut en aucun cas dépasser 12 points. _ De même, il est inutile de faire le stage si vous avez 10 points sur votre permis, car, dans ce cas, vous n’en récupéreriez que 2 au lieu de 4.
Dernière précision, la participation à un stage de sensibilisation à la sécurité routière peut également être ordonnée par un juge pour sanctionner une infraction. Dans ce cas là, aucun points ne vous sera crédité.
_ A retenir :
-  on ne peut suivre qu’un stage tous les 2 ans ;
-  le stage n’est rentable que si vous avez huit points, ou moins ;
-  les 4 points sont crédités sur votre permis dès le lendemain de la dernière journée de stage.

Facultatif pour les conducteurs expérimentés, le stage de sensibilisation à la sécurité routière est obligatoire pour les jeunes conducteurs qui ont commis, pendant leur période probatoire, une infraction entrainant le retrait de 3 points ou plus. En contrepartie, une fois le stage accompli, l’amende qu’ils ont payé leur sera remboursée, sur présentation de l’attestation de stage au trésor public.

Comment aider ? Nos actions sont destinées à tous les motards. Pour contribuer à les faire vivre ponctuellement, faites un don.

FFMCEditions de la FFMCAssurance Mutuelle des MotardsAssociation pour la formation des MotardsFFMC LoisirsCommission Stop VolCommission juridiqueCommission ERJ2RMFédération Européenne des Associations MotocyclistesHTML Map